Je ne suis pas Traoré

Le groupe Ni dieu ni races ni maître rassemble de vieux camarades autours de la même lecture de classe et donc contre les thèses intersectionnelles et gauchistes, nous relayons ici l’un de leurs textes :

Appel aux militants et organisations de gauche, libertaires, communistes.

Arrêtez de soutenir le clan Traoré !

Vous contribuez à la montée du racisme !

Il est encore temps pour vous de réfléchir sur la pertinence de votre soutien militant à la cause du clan Traoré.

Quel est le but, les gains espérés, la logique qui guident votre soutien sans faille ?

Ne voyez-vous pas que vous donnez du grain à moudre à l’extrême droite ?

Extorsion de fonds sur personnes vulnérables, trafic de stupéfiants, violences avec arme, incendie d’un bus, outrages divers, enlèvement et séquestration… la liste des condamnations impliquant les frères Adama, Bagui, Yacouba, Youssouf, Samba et Serene Traoré est sans fin.

On ne comptabilisera pas l’accusation de viol dont a fait l’objet Adama Traoré par un codétenu puisque décédé, il ne sera jamais jugé pour ces faits et est donc innocent devant la justice. (même si la victime a été indemnisée).

Le clan Traoré qui était craint par tout le quartier où il régnait est une caricature dont se repait l’extrême droite. Chacune des interventions d’Assa Traoré est du pain bénit pour l’extrême droite.

Pensez donc, une famille originaire du mali, avec 17 enfants issus d’unions polygames et comptant un paquet de multirécidivistes et qui se plaint du racisme. On ne pouvait pas trouver mieux.

Car enfin, à qui voulez vous faire croire que la famille Traoré est victime du « racisme structurel de la France coloniale » ?

Au contraire, en mettant en avant cette caricature, vous normalisez dans l’esprit de bien des gens des à priori racistes.

« ils font plein de gosses qui deviennent des délinquants et après nous accusent de racisme ».

Ne voyez vous pas que vous gênez bien des compatriotes et des militants noirs et/ou afro descendants en mettant ainsi en exergue cette famille caricaturale qui ne les représente en rien ?

Est ce qu’une famille de cassos « blanche » aurait pu avoir votre soutien ? On peut en douter. Votre complaisance envers la violence et la délinquance est subordonnée à la couleur des auteurs. Et dans votre esprit, un noir ou une noire est une victime.

Vous avez osé à plusieurs reprises mêler le nom de Rémi Fraisse à vos appels, faisant un parallèle avec la mort de ce militant tué à la mobilisation de sivens, pour donner une connotation de gauche à la « cause » Traoré.

Honte à vous.

Pourquoi aucune mobilisation de cette importance n’a été organisée pour les militants ayant perdu un oeil dès les affrontements contre la loi travail, comme en 2016 avec Laurent Theron, militant SUD Santé éborgné en septembre à Paris ?

Ainsi, être noire et avoir une coupe afro suffirait pour être la nouvelle angela davis ? Votre assa traoré est un repoussoir, une icône trash qui ne profite qu’à l’extrême droite.

Vous nous enfoncez dans la confusion et faites bien du mal à l’antiracisme.

Vous voyez du « colonialisme » et du « racisme » la où il ne s’agit que d’une affaire de droits communs.

Réveillez-vous. Cessez de faire le jeu des extrêmes droites racialistes, communautaristes et identitaires.